Pour assurer une représentation et une fonctionnalité correcte de notre site web, vous avez besoin de JavaScript. Vous pourrez trouver ici les instructions afin de configurer JavaScript.

L'histoire de Baur au Lac

history2 Kopie

Inauguré en 1844 par Johannes Baur, venu de la région du Vorarlberg en Autriche, le Baur au Lac a été construit juste à côté du lac avec vue sur les Alpes, en utilisant une partie du vieux port de guerre qui avait été comblé en peu de temps avant . Le Baur au Lac, qui s'apparentait alors plus à une grande villa qu'à un hôtel, servait d'abord d'élégante résidence pour les clients voyageant incognito. Après des agrandissements constants, il a atteint sa taille actuelle en 1898.

En 1854, seulement 10 ans après l'ouverture du Baur au Lac, le Leipzig Illustrated Newspaper consacrait toute une page au célèbre hôtel sur le lac de Zurich, avec le titre "Zurich est embelli". " L'article raconte : "L'art doit rivaliser avec la nature, qui montre, voire prodigue ici tous ses charmes. L'extérieur de l'hôtel est très éloquent. Mais c'est lorsque l'on rentre et que l'on se promène dans les salons de luxe et les chambres à coucher que les attentes sont toutes surpassées.

L'hôtel a immédiatement exercé une magie toute spéciale ainsi qu'une attraction puissante sur un des pans entiers de l'aristocratie européenne. Sissi, l'Impératrice d'Autriche Elisabeth, a passé ici un été entier avec deux princes et une suite de 60 personnes. La tsarine russe, elle aussi, séjourna au Baur au Lac, tandis que l'empereur allemand Guillaume II ainsi que d'innombrables princes, comtes et barons qui le suivirent. Puis vinrent les artistes, invités par la jeune noblesse aisée de Zurich, et avant tout la femme d'Alfred Escher, le roi des chemins de fer. Richard Wagner donna la première mondiale du premier acte de son «Valkyries» au Baur au Lac, chantant lui-même et accompagné au piano par son beau-père, Franz Liszt.

richardwagner Kopie

Depuis lors, le Baur au Lac a vu passer musiciens les plus célèbres du monde entier. La liste s'étend d'Arthur Rubinstein à Zubin Mehta, en passant par Placido Domingo, Anne-Sophie Mutter et Elton John. Les arts visuels ont été représentés par des personnalités telles que Marc Chagall, Joan Miró, Henry Moore, Fernando Botero, etc.

Les anecdotes se comptent par milliers, mais elles ont été préservées par la discrétion de l'hôtel, à laquelle il doit aussi sa réputation. Mais l'hôtel écrivit sa propre histoire: En 1853 ce fut au Petit Palais, que fut faite la" Paix de Zurich ". Et ce fut également au Baur au Lac qu'en 1892, la baronne Bertha von Suttner convainquit l'industriel suédois Alfred Nobel de la nécessité d'un prix international de la paix.

Pendant plus de 165 ans, le "cercle vertueux" des rénovations constantes n'a pas cessé. Dans les années 1990, les descendants de Johannes Baur ont dû faire face au plus grand défi de l'histoire de l'hôtel. Une rénovation complète du bâtiment s'imposait, et, avec elle, peut-être la plus grande initiative de l'histoire hôtelière suisse.

Aujourd'hui, le Baur au Lac se présente à ses nombreux cliens réguliers et à ses nouveaux amis avec un éclat renouvelé et dans les plus belles traditions, y compris celle que nos amis anglo-saxons appellent l'esprit du Baur au Lac.